• Publicité

  • Infos Générales
Bienvenue sur le forum CAPES/Agreg Histoire-Géographie Session 2013-2014 !

CAPES OU CAFEP

CAPES OU CAFEP

Messagepar titatiana » 11 Août 2014, 10:08

Bonjour,

Je me pose aujourd'hui la question de tenter le concours dans le privé. Je sais bien qu'il n 'y a pas plus de chance de l'avoir mais c'est surtout une question de mobilité par la suite.
Cependant malgré mes recherches sur le net je n'arrive pas à trouver une explication claire concernant les modalités d'inscriptions au CAFEP. Je crois avoir lu une histoire d'entretien avant les épreuves ?

J'aurais également voulu qu'on m'éclaire un peu sur "l'après". Une fois admis(e) c'est à nous de postuler dans les différents établissements privés ? Comment ça se passe pour l'année de stagiaire c'est aussi à nous de trouver un établissement qui nous prendra en stage ?

Est ce vrai que la mobilité y est plus réduite que dans le public ?

Enfin, je n'ai pas trouvé de grille des salaires ? Je crois savoir qu'ils sont inférieurs au public mais concrètement cela donne quoi ?

Merci à ceux qui pourront m'éclairer sur tout ça ! :)
titatiana
 
Messages : 317
Inscrit le : 11 Fév 2012, 12:31
Spécialité Capésienne: Géographie

Publicité

Re: CAPES OU CAFEP

Messagepar MMFourcade » 11 Août 2014, 16:27

Bonjour Titatiana,

En fait, pour pouvoir enseigner dans le privé (sous-contrat avec l'Etat donc), il faut un pré-accord collégial.
Je ne sais pas si ça marche de la même manière de partout mais moi pour l'obtenir, je me suis rendue sur le site internet de mon diocèse, je me suis inscrite à une réunion d'information où ils t'expliquent un peu le fonctionnement de l'enseignement privé, son but etc.
Après, j'ai eu une date pour passer ce fameux entretien donc. Ils s'agit, en gros, de connaître tes motivations et de vérifier que tu ne vas pas à l'encontre de leur enseignement.
Après cet entretien, normalement, tu obtiens ton pré-accord (qui est valable trois ans il me semble).

Pour les autres questions par contre je ne sais pas, n'ayant pas encore réussi à franchir le cap de l'admission^^

J'espère t'avoir quand même un peu éclairée !
MMFourcade
 
Messages : 23
Inscrit le : 03 Mars 2013, 16:05

Re: CAPES OU CAFEP

Messagepar titatiana » 12 Août 2014, 10:17

Merci pour ton aide et celle de Mariam :)
Donc pour Bordeaux il faut remplir un dossier avec lettre de motivation et cv, fournir des justificatifs de diplôme, stages...
Ensuite il faut renvoyer le dossier à la SAAR (service d'aide au recrutement je crois).
Et par la suite ils te contactent pour un entretien ainsi d'une formation entre février et avril pour bien comprendre les enjeux et les objectifs de l'enseignement privé.

Je suis actuellement en train de faire mon dossier, et parmi leur questionnaire qui sert de lettre de motivation j'avoue rester perplexe face à une question : " les établissements privés et plus particulièrement l'Enseignement Catholique ont un projet spécifique. Comment vous situez vous par rapport à ce projet ? " Ca sent bon la question piège un peu non ?

Justement, moi qui ai un parcours très éloigné du privé (j'ai fais tout mon cursus en public) quel est la position du prof d'histoire géo concernant la ou les religions dans le privé ? Doit-elle être la même que dans le public ?
Comme ces établissement sont sous contrat avec l'Etat leur but est de suivre le même programme que dans l'éducation nationale non ? Quel est donc ce projet spécifique de l'enseignement privé ?

Ne me dites pas faire la messe sinon je me fais bonne sœur :sors: .... :boulet:
Blague à part quelqu'un peut m'éclairer là dessus aussi ?

Merci bien
titatiana
 
Messages : 317
Inscrit le : 11 Fév 2012, 12:31
Spécialité Capésienne: Géographie

Re: CAPES OU CAFEP

Messagepar mariam » 12 Août 2014, 10:35

Pendant la 6e, par exemple, je crois que tu dois faire attention à des "temps forts" comme la communion, donc tu as des heures qui "sautent" pour cela. A confirmer avec des personnes qui passent le privé.
mariam
 
Messages : 1309
Inscrit le : 24 Mai 2010, 11:08
Spécialité Capésienne: Prof certifié, médiéviste

Re: CAPES OU CAFEP

Messagepar lacpo » 12 Août 2014, 10:38

titatiana a écrit:Merci pour ton aide et celle de Mariam :)
Donc pour Bordeaux il faut remplir un dossier avec lettre de motivation et cv, fournir des justificatifs de diplôme, stages...
Ensuite il faut renvoyer le dossier à la SAAR (service d'aide au recrutement je crois).
Et par la suite ils te contactent pour un entretien ainsi d'une formation entre février et avril pour bien comprendre les enjeux et les objectifs de l'enseignement privé.

Je suis actuellement en train de faire mon dossier, et parmi leur questionnaire qui sert de lettre de motivation j'avoue rester perplexe face à une question : " les établissements privés et plus particulièrement l'Enseignement Catholique ont un projet spécifique. Comment vous situez vous par rapport à ce projet ? " Ca sent bon la question piège un peu non ?

Justement, moi qui ai un parcours très éloigné du privé (j'ai fais tout mon cursus en public) quel est la position du prof d'histoire géo concernant la ou les religions dans le privé ? Doit-elle être la même que dans le public ?
Comme ces établissement sont sous contrat avec l'Etat leur but est de suivre le même programme que dans l'éducation nationale non ? Quel est donc ce projet spécifique de l'enseignement privé ?

Ne me dites pas faire la messe sinon je me fais bonne sœur :sors: .... :boulet:
Blague à part quelqu'un peut m'éclairer là dessus aussi ?

Merci bien


L'enseignement dans le privé ne s'attarde pas sur la loi du 30 octobre 1886 estimant que les enseignants doivent être neutres envers les religions... ensuite c'est selon tes convictions. ! Mais dans le public, un enseignant catholique, juif, musulman ou protestestant (voir autre chose) sera neutre dans son enseignement. Dans le privé, c'est moins évident.
lacpo
 
Messages : 192
Inscrit le : 17 Nov 2011, 15:14
Spécialité Capésienne: Admis 2011

Re: CAPES OU CAFEP

Messagepar titatiana » 12 Août 2014, 11:09

Après quelques lectures il est stipulé clairement que le prof n'a pas a adhérer à la religion seulement accepter le projet. Et le projet c'est justement qu'il puisse y avoir au sein de l'établissement des projets en lien avec la religion catholique et que chaque élève ayant la foi doit être encouragé dans ce sens ... humm ...
Plus militante que moi pour la laïcité tu peux pas trouver ... donc tout ceci écorche un peu mes "oreilles publiques" mais effectivement après discussion avec une amie prof dans le privé qui n'a aucune conviction religieuse particulière elle m'a très justement dit " on te demande pas de leur faire du prosélytisme, dans ta classe tu enseignes l'histoire des religions mais tu dois accepter que certains de tes élèves puissent être croyants et qu'ils puissent le manifester à l'école, après on te demande pas d'y adhérer". Et effectivement il y a bien des fois où l'emploi du temps est aménagé pour des questions religieuses.
titatiana
 
Messages : 317
Inscrit le : 11 Fév 2012, 12:31
Spécialité Capésienne: Géographie

Re: CAPES OU CAFEP

Messagepar Livia44 » 12 Août 2014, 11:26

Alors!

J'ai fait toute ma carrière de remplaçante dans le privé ( maternelle, primaire, collège et lycée :D )



Je pense qu'il faut choisir selon ce que tu es TOI, ce qui t'appelle mais pas que. Il faut aussi prendre en compte le style de vie que tu auras plus tard si tu en as déjà une idée.

Etre enseignant dans le privé c'est être un animal " territorial " :D ! C'est parfait si tu veux faire 20 ans de carrière dans TA région de naissance, vivre ta vie avec un conjoint qui voudra également travailler localement et qui est certain (plus ou moins) de s'enraciner près de chez toi.
Enseigner dans le privé ce n'est pas obligatoirement être chrétien, bien au contraire. Il n'est pas demandé aux enseignants des comptes sur leurs croyances, j'ai connu des musulmans comme collègues. La seule chose qui est demandé, que tu sois athée, concernée par les enseignements religieux ou non c'est de t'investir dans ce que l'établissement propose concernant la foi, de la respecter auprès de tes élèves, des parents. Concrètement cela veut dire quoi ? : que tu PEUX être bénévole pour enseigner la catéchèse dans ton établissement, que tu dois aller aux cérémonies religieuses si elles tombent sur tes heures de cours, que tu ne peux pas donner d'avis négatifs sur la religion catholique. Est-ce choquant ? par forcément, inscrire son enfant dans le privé, faire le choix d'enseigner dans le privé est volontaire, on est pas allé te chercher. Dans le privé beaucoup d'acteurs religieux sont présents: le curé de la paroisse locale était souvent présent dans l'établissement, les mamans cathé aussi, les personnels du diocèse aussi parfois. Bref, c'est un peu comme une famille et je n'ai jamais assisté à un manque de tolérance vis-à-vis des personnels ou des enfants/famille qui ne se sentaient pas du tout concernés par la religion du moment qu'ils ne la critiquaient pas.

Quelques infos:

Le privé dans le second degré te permet parfois et même souvent si j'en suis ce que j'ai vécu d'enseigner et en collège et en lycée en même temps, je trouve cela intéressant.

Le salaire est un peu moins élevé que dans le public

Le système de mutation est différent: pas de région à points, le diocèse intervient et propose au rectorat très souvent.

Il faut que tu obtiennes le pré-accord et ensuite l'accord collégial. Le pré-accord s'obtient à la suite d'un entretien avec deux ou trois chefs d'établissement! L'accord s'obtient à la suite d'un stage d'une semaine en groupe où on discute autour d’ateliers. Il faut aussi que tous les stages de M1 (si tu es en MEEF) soient réalisés dans le privé ( ce n'est pas obligatoire mais préférable)! L'accord est valable à vie, le pré-accord 4 ans il me semble.

Il ne faut pas croire que le privé reçoit uniquement les enfants des classes privilégiées, bien au contraire. Si cela peut être le cas en RP (et encore), ne pas oublier que dans l'Ouest près de 50% des enfants sont scolarisés dans le privé, c'est très culturel dans certaines régions.

Avec un concours public tu peux repasser dans le privé, le contraire étant impossible.

Il faut prendre en compte le public de ta classe et préserver certaines sensibilités: enseigner les débuts du christianisme avec des enfants de mouvance fondamentaliste n'est pas évident. Il ne faut pas heurter les élèves tout en faisant bien comprendre que toi tu enseignes l'histoire, le " vrai " et pas le " croire ". Ne pas oublier que les parents dans le privé ont un rôle important: ils payent et au nom de cela, peuvent être très regardants sur ce que tu enseignes.
Rappeler de temps en temps que celui qui te paye toi est l'Etat et non le parent permet de recadrer certaines choses parfois. :roll:
Admise à la session 2014 rénovée.
Livia44
 
Messages : 480
Inscrit le : 01 Mai 2014, 13:30

Re: CAPES OU CAFEP

Messagepar lacpo » 12 Août 2014, 13:23

Livia44 a écrit:Alors!

J'ai fait toute ma carrière de remplaçante dans le privé ( maternelle, primaire, collège et lycée :D )



Je pense qu'il faut choisir selon ce que tu es TOI, ce qui t'appelle mais pas que. Il faut aussi prendre en compte le style de vie que tu auras plus tard si tu en as déjà une idée.

Etre enseignant dans le privé c'est être un animal " territorial " :D ! C'est parfait si tu veux faire 20 ans de carrière dans TA région de naissance, vivre ta vie avec un conjoint qui voudra également travailler localement et qui est certain (plus ou moins) de s'enraciner près de chez toi.
Enseigner dans le privé ce n'est pas obligatoirement être chrétien, bien au contraire. Il n'est pas demandé aux enseignants des comptes sur leurs croyances, j'ai connu des musulmans comme collègues. La seule chose qui est demandé, que tu sois athée, concernée par les enseignements religieux ou non c'est de t'investir dans ce que l'établissement propose concernant la foi, de la respecter auprès de tes élèves, des parents. Concrètement cela veut dire quoi ? : que tu PEUX être bénévole pour enseigner la catéchèse dans ton établissement, que tu dois aller aux cérémonies religieuses si elles tombent sur tes heures de cours, que tu ne peux pas donner d'avis négatifs sur la religion catholique. Est-ce choquant ? par forcément, inscrire son enfant dans le privé, faire le choix d'enseigner dans le privé est volontaire, on est pas allé te chercher. Dans le privé beaucoup d'acteurs religieux sont présents: le curé de la paroisse locale était souvent présent dans l'établissement, les mamans cathé aussi, les personnels du diocèse aussi parfois. Bref, c'est un peu comme une famille et je n'ai jamais assisté à un manque de tolérance vis-à-vis des personnels ou des enfants/famille qui ne se sentaient pas du tout concernés par la religion du moment qu'ils ne la critiquaient pas.

Quelques infos:

Le privé dans le second degré te permet parfois et même souvent si j'en suis ce que j'ai vécu d'enseigner et en collège et en lycée en même temps, je trouve cela intéressant.

Le salaire est un peu moins élevé que dans le public

Le système de mutation est différent: pas de région à points, le diocèse intervient et propose au rectorat très souvent.

Il faut que tu obtiennes le pré-accord et ensuite l'accord collégial. Le pré-accord s'obtient à la suite d'un entretien avec deux ou trois chefs d'établissement! L'accord s'obtient à la suite d'un stage d'une semaine en groupe où on discute autour d’ateliers. Il faut aussi que tous les stages de M1 (si tu es en MEEF) soient réalisés dans le privé ( ce n'est pas obligatoire mais préférable)! L'accord est valable à vie, le pré-accord 4 ans il me semble.

Il ne faut pas croire que le privé reçoit uniquement les enfants des classes privilégiées, bien au contraire. Si cela peut être le cas en RP (et encore), ne pas oublier que dans l'Ouest près de 50% des enfants sont scolarisés dans le privé, c'est très culturel dans certaines régions.

Avec un concours public tu peux repasser dans le privé, le contraire étant impossible.

Il faut prendre en compte le public de ta classe et préserver certaines sensibilités: enseigner les débuts du christianisme avec des enfants de mouvance fondamentaliste n'est pas évident. Il ne faut pas heurter les élèves tout en faisant bien comprendre que toi tu enseignes l'histoire, le " vrai " et pas le " croire ". Ne pas oublier que les parents dans le privé ont un rôle important: ils payent et au nom de cela, peuvent être très regardants sur ce que tu enseignes.
Rappeler de temps en temps que celui qui te paye toi est l'Etat et non le parent permet de recadrer certaines choses parfois. :roll:


Si je comprends bien ce que tu dis, le fonctionnement est très différent de celui du public malgré tout. Certes, la plupart étant en contrat avec l'Etat, les mêmes programmes sont appliqués, mais quid de leur traitement ? Avec ton expérience, qu'en penses-tu ?
lacpo
 
Messages : 192
Inscrit le : 17 Nov 2011, 15:14
Spécialité Capésienne: Admis 2011

Re: CAPES OU CAFEP

Messagepar titatiana » 12 Août 2014, 13:28

Merci beaucoup pour ta réponse Livia44 elle m'aide beaucoup pour comprendre réellement ce qu'est l'enseignement privé.
Effectivement je me dirige vers le privé car il y a 4 ans quand j'ai passé mon concours pour la première fois dans le public la mobilité n'était pas un problème du tout. Aujourd'hui j'ai d'autres envies et notamment celle de rester dans ma région actuelle. C'est effectivement ce qui m'a fait m'intéresser au CAFEP. C'est vrai aussi qu'ici à Bordeaux les écoles, collèges et lycées privés sont très nombreux de ce que j'ai vu (j'ai fais des gardes d'enfants essentiellement scolarisés dans le privé) les projets éducatifs, l'ambiance est vraiment de qualité. J'avais vraisemblablement un apriori sur l'enseignement privé.

Concernant mes stages, ils ont tous été effectués dans le public, j'ai déjà un master mais je suis réinscrite en M1 du nouveau concours. Je ne sais pas encore s'il y a des stages en M1 si c'est le cas je ferai la demande d'être affectée dans le privé.

Ne pas dire de mal de la religion n'est pas un problème car même dans le public on est pas là pour rendre nos élèves athées mais ce que je craignais c'est qu'on me demande d'adhérer. Si ce n'est pas le cas je n'ai effectivement plus de raisons d'hésiter.

Merci à tous
titatiana
 
Messages : 317
Inscrit le : 11 Fév 2012, 12:31
Spécialité Capésienne: Géographie

Re: CAPES OU CAFEP

Messagepar lacpo » 12 Août 2014, 13:40

titatiana a écrit:Merci beaucoup pour ta réponse Livia44 elle m'aide beaucoup pour comprendre réellement ce qu'est l'enseignement privé.
Effectivement je me dirige vers le privé car il y a 4 ans quand j'ai passé mon concours pour la première fois dans le public la mobilité n'était pas un problème du tout. Aujourd'hui j'ai d'autres envies et notamment celle de rester dans ma région actuelle. C'est effectivement ce qui m'a fait m'intéresser au CAFEP. C'est vrai aussi qu'ici à Bordeaux les écoles, collèges et lycées privés sont très nombreux de ce que j'ai vu (j'ai fais des gardes d'enfants essentiellement scolarisés dans le privé) les projets éducatifs, l'ambiance est vraiment de qualité. J'avais vraisemblablement un apriori sur l'enseignement privé.

Concernant mes stages, ils ont tous été effectués dans le public, j'ai déjà un master mais je suis réinscrite en M1 du nouveau concours. Je ne sais pas encore s'il y a des stages en M1 si c'est le cas je ferai la demande d'être affectée dans le privé.

Ne pas dire de mal de la religion n'est pas un problème car même dans le public on est pas là pour rendre nos élèves athées mais ce que je craignais c'est qu'on me demande d'adhérer. Si ce n'est pas le cas je n'ai effectivement plus de raisons d'hésiter.

Merci à tous


Par principe, la neutralité, c'est ne dire ni bien ni mal ;)
lacpo
 
Messages : 192
Inscrit le : 17 Nov 2011, 15:14
Spécialité Capésienne: Admis 2011

Suivant

Retour vers CAPES Externe

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

  • Publicité
cron