• Publicité

  • Infos Générales
Bienvenue sur le forum CAPES/Agreg Histoire-Géographie Session 2013-2014 !

Sur la fin des notes (revue de presse)

L'actualité au jour le jour. C'est important aussi pour passer le CAPES !

Sur la fin des notes (revue de presse)

Messagepar Icky Flix » 25 Oct 2011, 08:21

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/10/24/01016-20111024ARTFIG00736-la-suppression-des-notes-gagne-du-terrain.php

"En 1979, le sociologue de l'éducation Mohammed Cherkaoui montrait dans Les Paradoxes de la réussite scolaire (PUF), comparaisons internationales à l'appui, que «la rigueur de la sélection scolaire bénéficie paradoxalement aux élèves issus de milieux modestes».
Trente-deux ans plus tard, l'idée d'une suppression des notes, non seulement au primaire, mais aussi au collège, s'impose peu à peu chez les penseurs officiels de l'école, d'Éric Debarbieux à François Dubet, et les psychologues à la mode, de Boris Cyrulnik à Marcel Rufo. Comment expliquer le succès d'une formule qui laisse perplexes les parents, et bon nombre de professeurs?"
Avatar de l’utilisateur
Icky Flix
 
Messages : 415
Inscrit le : 24 Mai 2010, 14:48
Spécialité Capésienne: Histoire

Publicité

Re: Sur la fin des notes (revue de presse)

Messagepar Hace » 26 Oct 2011, 10:40

Les "forçats de l'éducation", c'est le titre du reportage qu' Envoyé spécial a consacré au système éducatif coréen le 6 octobre sur France2, et que vous pouvez revoir en suivant le lien suivant:

http://envoye-special.france2.fr/les-re ... -3821.html

" Les élèves sud-coréens sont réputés être parmi les meilleurs au monde. Huit coréens sur dix vont aujourd’hui à l’université, un record mondial.Cette réussite, les Sud-Coréens en sont très fiers. Elle est l’un des éléments de leur croissance phénoménale depuis l’après-guerre.
Mais à quel prix ? " :vu:

On voit dans ce reportage que les mères arrêtent souvent de travailler pour consacrer tout leur temps à l'éducation de leur enfant . L'éducation d'un enfant coûte extrêmement cher, car rares sont ceux qui se passent de cours privés (la famille du reportage dépensait 3500€ par mois en cours privés pour leurs deux filles) et les familles n'hésitent pas à s'endetter pour leur offrir le maximum de cours ( maths, anglais, etc....)!! Les journées sont donc très longues pour les élèves, en moyenne selon le reportage 15h d'étude par jour ( la plus grande avait encore des cours à 23h du soir!!!). Comme le disait le père de la famille, la société coréenne est extrêmement compétitive...d'ailleurs le reportage montre même une élève de collège qui s'étonne que les petits français de son âge préfèrent jouer plutôt que d' apprendre!!
A cela , vous ajoutez une compétition des économies exacerbée liée à la mondialisation et vous obtenez le meilleur moyen de créer une société où l'enfant devient un instrument de réussite.
C'est choquant car il est privé de son innocence .Que fait-on de son épanouissement? D'ailleurs le reportage montre à la fin, une fille complétement abbatue qui a tenté de se suicider car la pression était trop forte.

Donc , pour revenir à notre sujet sur la suppression des notes à l'école, oui, je pense que cela peut être une très bonne chose en école primaire ( le système des couleurs pour nous montrer où notre enfant se situe est suffisant ).Par contre, ce système est inadapté et apparait comme lacunaire à partir du collège car l'enfant a besoin d'autres repères qui sont plus quantitatifs pour se situer et se motiver.En tant qu'enseignants, nous devons mettre en valeur les élèves qui font des efforts et ont des bonnes notes et cela sans jamais "rabaisser" ou citer devant tous les autres ceux qui ont des difficultés et des mauvaises notes,. Ainsi par exemple, en cours lorsque je rends les copies, je donne toujours à voix haute la meilleure note et le nom de celui qui l'a eu par contre je me contente juste de citer la plus mauvaise note,sans jamais donner le nom de celui qui l'a eu....cela permet à chaque élève de se situer et le climat est plus détendu dans la classe !!Ensuite il faut toujours et je sais que cela prends du temps faire un petit commentaire encourageant sur les copies,quelque soit la note obtenue: les élèves y sont sensibles.
Dernière édition par Historien le 26 Oct 2011, 11:20, édité 1 fois au total.
Raison: Modification de l'URL (cliquable)
Hace
 
Messages : 158
Inscrit le : 23 Sep 2011, 22:37

Re: Sur la fin des notes (revue de presse)

Messagepar nausicaa149 » 26 Oct 2011, 15:34

J'ai une collègue, extrêmement bonne pédagogue qui pratique l'évaluation et surtout l'enseignement par compétence. Elle remplace une partie des notes par des bandes de couleur (calquées sur les ceintures au judo) sur le cahier des élèves et ce jusqu'en 3ème. Pour des raisons évidentes dans mon secteur (tri des élèves en lycée) elle met des notes en 3ème, mais son système fonctionne très bien. Sa moyenne de notes du brevet est la plus élevée du district depuis 8 ans qu'elle a commencé et non, on ne lui choisit pas ses élèves. On peut penser que c'est grâce à sa personnalité, mais ce n'est pas uniquement ça, elle trouve un moyen de motiver presque tous ses élèves et ce sans notes. Il y a toujours un ou deux élèves récalcitrants, mais de moins en moins.
Je pense que si cela ne fonctionne pas en ECLAIR c'est moins dû au système qu'au fait que les profs se trouvent face à des élèves consommateurs, qui ne voient que par la récompense, c'est un modèle de société à réinventer plus qu'un modèle d'évaluation défaillant.

NB : L'éducation sino-américaine (confirmée comme étant celle des parents d'origine chinoise vivant en diaspora aux Etats-Unis par des amis sino-américains mais contredit par les sino-français)
http://www.lepoint.fr/monde/les-vertus- ... 269_24.php
nausicaa149
 
Messages : 112
Inscrit le : 29 Mai 2010, 19:01


Retour vers Actualité

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • Publicité
cron