• Publicité

  • Infos Générales
Bienvenue sur le forum CAPES/Agreg Histoire-Géographie Session 2013-2014 !

Violences scolaires

Violences scolaires

Messagepar Jeff » 01 Oct 2012, 16:37

missrhonelle a écrit:"sans entrer dans le concret" : une formation qui reste purement théorique est inutile. En classe c'est du concret, pas de la théorie.

Et tout à fait entre nous, je n'ai pas choisi ce métier pour gérer des accès de violence, sans quoi je bosserai pour un autre ministère...


cannibalux a écrit:2) de limiter la casse pour les néo-titulaires qui s'attendent à avoir 20 élèves sages et attentifs, et qui découvrent sur le tas que 30 élèves avec de gros retard dans les apprentissages peuvent être remuants...Tout dépend du parcours de chacun


On ne peut nier que la société a changé et que les élève sont de plus en plus remuants, voir même insolants et irrespectueux dans certains cas (en témoigne tous les faits d'actualités, encore récemment, de plus en plus grave où un professeur se fait carrément agresser). Alors certes, cela reste encore marginal (la proportion à se faire agresser par un élève est faible) mais c'est pour moi INTOLERABLE !! Pour le professeur concerné par cela, cela doit être assez choquant (et je ne serai pas étonné qu'il n'en dorme pas pendant 1 semaine).
Alors, je me pose tout de même une question: face à ce genre de situation, que doit-on faire ? se défendre, riposter (pas la meilleure solution à mon avis) ? Le mettre à terre (sans frapper, pour quelqu'un qui fait du judo, du ju-jitsu ou aîkido, cela ne doit pas être trop difficile) tout en demandant à un élève d'aller chercher un surveillant, le CPE, ou le principal ? Ou courir dans la direction opposée (ce qui à mon avis, l'autorité du professeur en prend un sacré coup) ?
Dernière édition par Jeff le 01 Oct 2012, 16:50, édité 1 fois au total.
Jeff
 
Messages : 216
Inscrit le : 03 Mai 2011, 16:35

Publicité

Re: Réforme du CAPES

Messagepar missrhonelle » 01 Oct 2012, 16:49

En fait tout dépend de ce que tu mets derrière le verbe agresser. Si tu parles d'agression physique, c'est vrai que ca reste marginal (quoique... cf. les bousculades dans les couloirs par exemple). Si on entre dans le domaine du verbal, je dirai que ca fait partie de notre quotidien.
Tu demandes que faire :
- pour une agression verbale il y a l'arsenal classique (colle, punition, observation... au choix!)
- pour une agression physique, ca se complique. Nous n'avons pas le droit de toucher les élèves. En fait, une simple main amicalement posée sur l'épaule par exemple est strictement interdit, pour des raisons que tu imagines. Une simple maîtrise au sol comme tu l'évoques est aussi interdite (sauf cas particulier). Néanmoins, nous n'avons pas le droit de laisser la situation en l'état, lorsque ca implique deux élèves entre eux. Dans ce dernier cas, bien souvent le fait de s'approcher d'eux et d'élever la voix suffit à calmer le jeu. Personnellement je confie ensuite l'affaire soit au CPE, soit à la direction, ils sont là pour ca (bien souvent il y a un téléphone à proximité qui permet de contacter tout le monde en interne, bien pratique!). Si c'est un élève qui s'en prend à toi... aucun texte n'est prévu en la matière. Donc la réaction à avoir est fonction de ton sentiment, de si tu as des témoins qui pourront attester que ce n'est pas toi l'agresseur, de la position de ton administration en la matière... Je n'ai pas encore rencontré ce cas (notez le "pas encore").

EDIT : dans le cas de deux élèves qui se battent, on ne les envoie jamais seuls chez le CPE ou plus haut, mais on ne les fait pas accompagner par un élève! On demande un AE!
Admin à la retraite, nouveau staff

"On fait ce qu'on peut avec ce qu'on a"
""Parce que" constitue un début de réponse"
missrhonelle
Administrateur
 
Messages : 1510
Age : 32
Inscrit le : 24 Mai 2010, 14:50
Localisation : Entre les couches et les bouquins

Re: Violences scolaires

Messagepar pelusa » 01 Oct 2012, 17:24

Jeff a écrit:On ne peut nier que la société a changé et que les élève sont de plus en plus remuants, voir même insolants et irrespectueux dans certains cas (en témoigne tous les faits d'actualités, encore récemment, de plus en plus grave où un professeur se fait carrément agresser). Alors certes, cela reste encore marginal (la proportion à se faire agresser par un élève est faible) mais c'est pour moi INTOLERABLE !! Pour le professeur concerné par cela, cela doit être assez choquant (et je ne serai pas étonné qu'il n'en dorme pas pendant 1 semaine).


Les violences à l'école ont toujours existé, aujourd'hui, elle sont juste davantage médiatisées (une info du type : "dans un établissement difficile, un prof s'est fait agressé par un élève", trouve un public, malheureusement selon moi). Seulement ce ne sont pas les médias qui doivent nous l'enseigner, car ce n'est pas leur rôle et le média n'est absolument pas neutre. C'est le rôle de la formation des enseignants de nous apprendre que ce type de situation peut faire partie de la carrière d'un professeur (à des degrés très variés, bien évidemment).
pelusa
 
Messages : 68
Inscrit le : 12 Nov 2010, 21:34
Spécialité Capésienne: histoire

Re: Violences scolaires

Messagepar missrhonelle » 01 Oct 2012, 17:28

C'est vrai que nous avons besoin d'une formation pour apprendre que les enfants sont violents par nature...
Admin à la retraite, nouveau staff

"On fait ce qu'on peut avec ce qu'on a"
""Parce que" constitue un début de réponse"
missrhonelle
Administrateur
 
Messages : 1510
Age : 32
Inscrit le : 24 Mai 2010, 14:50
Localisation : Entre les couches et les bouquins

Re: Violences scolaires

Messagepar joseph » 01 Oct 2012, 17:39

missrhonelle a écrit:C'est vrai que nous avons besoin d'une formation pour apprendre que les enfants sont violents par nature...


Si ce n'était qu'une histoire de violence, de civilité, de maîtrise de soi ... Ça s'apprend. On peut leur apprendre à gérer leur colère et garder leur sang froid.
Mais pour avoir eu des classes difficiles en vacation, je puis témoigner que la violence est le symptôme d'une absence terrifiante de repères dans tous les domaines.
Cette absence étant le pendant de problèmes familiaux et sociaux eux-mêmes terrifiants. On se sent bien démuni devant un gosse battu qui ne sait s'exprimer qu'avec ses poings.

Dur métier.
Avatar de l’utilisateur
joseph
 
Messages : 231
Inscrit le : 24 Fév 2011, 04:04

Re: Violences scolaires

Messagepar pelusa » 01 Oct 2012, 17:46

missrhonelle a écrit:C'est vrai que nous avons besoin d'une formation pour apprendre que les enfants sont violents par nature...


Et surtout pour réussir à y faire face. La formation à l'IUFM permet de savoir de quoi l'on parle lorsqu'il est question de la violence à l'école, et de donner des apports théoriques, souvent en lien avec la pratique enseignante (stage, sorties de terrain ou expériences variées). Elle permet également de réfléchir à la question de la construction de l'autorité.
Je renvoie à un ouvrage si ça vous intéresse : Yves CAREIL, L'expérience des collégiens. Ségrégations, médiations, tensions, paru aux PUR en 2007.
pelusa
 
Messages : 68
Inscrit le : 12 Nov 2010, 21:34
Spécialité Capésienne: histoire

Re: Violences scolaires

Messagepar pelusa » 03 Oct 2012, 17:42

Pour repondre au tout dernier message de Jeff (édit : le message a été supprimé) :

Et bien moi j'etais en college-lycee il n'y a pas tres longtemps et je n'ai pa non plus, a l'instar de tes parents, eu affaire a cela. Il n'empeche que cette violence existe aujourd'hui, a mon epoque, comme elle existait a l'epoque de tes parents, mais pas dans nos situations vraisemblablement. Ce qu'il faut en retenir : ce n'est pas forcement l'eleve qui est violent, mais la situation scolaire qui lui donne la possibilite de l'etre.

Tu penses que si l'on avait une formation au metier on aurait aucun cours sur tout cela ? Tu te trompes : l'auteur que j'ai cite plus haut donnait, a l'epoque ou l'iufm offrait une formation au metier autant qu'au concours (c'est a dire jusqu'en 2009-2010), des cours aux "PLC2" sur le theme de la violence a l'ecole. Tu trouveras d'ailleurs sur net assez facilement la video d'une conference resumant ses travaux. Si l'on reforme le master d'enseignement en liberant des heures pour former les etudiants au metier d'enseigant autant qu'au concours, on beneficiera de ce genre de cours.
pelusa
 
Messages : 68
Inscrit le : 12 Nov 2010, 21:34
Spécialité Capésienne: histoire

Re: Violences scolaires

Messagepar Jeff » 04 Oct 2012, 10:08

Oui, désolé, j'avais effacé mon message car je trouvais qu'il n'apportait pas grand chose au débat.

Bref, oui ce que je voulais dire, c'est qu' en ce moment, on n'en a pas de cours. Mais (si) la réforme va dans ce sens, oui ca ne sera que bénéfique pour la formation.

en tout cas, merci pour la référence de l'ouvrage plus haut.
Jeff
 
Messages : 216
Inscrit le : 03 Mai 2011, 16:35


Retour vers Discussions Générales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • Publicité
cron